Il était tard. Mais, les pénombres annonçaient le doux glissement crépusculaire vers la nuit noire …
Lorsque je rencontrai DomiH.
Elle devint, en un instant, ma « bête noire » préférée !
Quel luxe, quelle élégance, quelle dignité sensuelle, dans cette « série noire » !
Qui donc a pu affirmer que le noir absorbe la lumière et ne la rend pas ?
DomiH épuise les nuances de cette couleur/non-couleur, ce noir absolu, définitif et irrémédiable jusqu’à ce qu’il devienne lumière …
Rappelons-nous les paroles du Maître Soulages :
« J’étais au-delà du noir, dans un autre champ mental.
Mais, c’est la lumière diffusée par les reflets qui importe ! »
Nietzschéen, Soulages ?
DomiH l’est assurément, dans ce lieu saint, cette modeste et merveilleuse chapelle.
Au-delà des sombres symboles funestes, tragiques et douloureux : péchés, tourmentes et autres deuils …
Avec une infinie délicatesse, DomiH offre, confie, abandonne l’élégante puissance de ses créations à nos plus intimes, profondes émotions.
Pour elle, pour nous, le noir devient-il alors salvateur, rédempteur ?
Ne nous délivre-t-elle pas son noir message « par-delà le Bien et le Mal » ?
Certes, elle « broie du noir », mais la lumière exulte, avec grâce, évidence, gravité …
« Carbone », le diamant ultime, se déguste suavement en plongeant avec délices dans la contemplation (mystique ?) d’une efflorescence de noirs subtils, fascinants comme un ciel nocturne parsemé d’étoiles.
DomiH a la mystérieuse spontanéité d’un noir lyrisme éclairé de grâce autant que d’élégance …


Christian Carbone, Artplastikologue.

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

VIDEOS

CARBONE - TEASER #2

Exposition Personnelle

[Hors les Murs]
Riviera GALLERY
22 juin > 22  juillet 2018
Chapelle des Pénitents Blancs
Aspremont, Nice, France.

CARBONE - TEASER #1

Exposition Personnelle

[Hors les Murs]
Riviera GALLERY
22 juin > 22  juillet 2018
Chapelle des Pénitents Blancs
Aspremont, Nice, France.


LES CAUSERIES DE RIVIERA GALLERY - DOMIH

Découvrez DomiH en toute intimité lors d'un moment suspendu dans l'un des salons de Riviera GALLERY, votre Appartement Galerie d'Art situé au 2, rue du Congrès à Nice. Un instant de confidence qui retrace son histoire, ses influences, son état d'esprit et nous révèle son âme d'artiste.


CARBONE

Travail en atelier
8 Mars 2018


CARBONE

Travail en atelier
20 Janvier 2018


CARBONE

Travail en atelier
 7 Janvier 2018


CARBONE

Travail en atelier
30 Novembre 2017


CARBONE

Travail en atelier
10 Octobre 2017


SANG D'ENCRE
(2017)
La ville de Nice consacre l'exposition « Sang d'Encre » à l'artiste plasticienne cagnoise DomiH au Parc Phoenix du 11 mars au 26 avril 2017.
Un travail né de la rencontre de l’intime et du public lorsqu'une période difficile traversée par l'artiste coïncide et trouve un écho tragique dans les dramatiques événements du 14 juillet à Nice.
Un travail indispensable de mémoire et de catharsis que l'artiste définit ainsi :
« Histoire personnelle ?
Attentat du 14 juillet 2016 ?
L'offrande de ce pont n'est point la finalité.
Mon but, n'est pas de donner une « explication de texte ». Mais, de proposer la possibilité de laisser libre cours à ses sensations et se laisser emporter dans son imaginaire, son histoire. De savoir se dépouiller de nombres de principes et d'idées toutes faites, pour que l’œuvre de l'artiste devienne  l'œuvre de chacun. Là se situe, pour moi, toute l'émotion de l'art. »


LARMES DE SANG
(2017)
34 pièces réalisées à l'occasion du vernissage de l'exposition « Sang d'Encre » de l'artiste plasticienne cagnoise DomiH au Parc Phoenix du 11 mars au 26 avril 2017.

34x25cm - Technique mixte sur papier photo.

 

RESONANCE
(2014)
Tout comme un écho, résultat du mouvement, de l'impulsion, de la pulsion et de l'aptitude à la forme, où l’intime constitue le fond de l'expression...
Une conception langagière.
Echo se laissant surprendre et prendre dans la délivrance de chaque phase successive du temps.
L'intuition qui porte le présent.
L'instant et son caractère fugace et bref, face au moment qui imprime la durée du temps vécu.
Le temps suspendu du délai, le temps suspendu du sursis.
C'est sans équivoque, le temps de la création décisive qui appelle à une postériorité impliquant la résonance exogène. Résonance exogène qui s'impose au delà de la résonance endogène de l’œuvre et de l'artiste.
Sujet à la projection, source d'émergence, réservoir de votre émoi, reflet du déni, dissipation du souvenir écran, vaste est la résonance, votre résonance...


EXISTER POUR SE SAUVER

(2013)

Une manifestation visible du reflet de la conscience, contenue jusqu'à l'instant précis de l'abandon de la possession qui permet enfin la libération, la délivrance et qui ouvre à la métamorphose, à la transfiguration.
Une conversion, tout comme une quantité énergique passant dans le corps sous la forme d'une réalisation picturale.
L'art de purifier l'impur en une substance esthétique pour analyser la cause extérieure et enfin résilier le trouble né depuis l'intérieur, une alchimie.
La représentation matérielle de ma réalité invisible, symbole d'une émotion, l'expression directe du souvenir réactualisé.
Cette métempsycose, essence même de ce travail vous est offerte.
Susceptible de contenir la possibilité de procurer certaines impressions comme un réceptacle de vos émotions et d'y voir votre invisible.

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

RECUEILS

RESONANCE

(2014)

EXISTER POUR SE SAUVER

(2013)